Panier

Après une expo photo menée tambour battant, il présente un documentaire autoproduit diffusé à partir du 18 janvier.

Focus sur un maire atypique, celui du Séquestre depuis 20 ans.

Tout a démarré au lendemain du second tour des élections départementales. « Comment est-ce possible que le taux de participation soit si faible, s’est exclamé Gérard Poujade, maire du Séquestre depuis 30 ans. J’avais envie de réagir. » Il s’équipe, se forme et va à la rencontre de 10 séquestrois. Aujourd’hui, six mois plus tard, son documentaire « La vie en commune, la vie en commun » est diffusé entre le 18 janvier et le 25 février dans le Tarn, mais aussi dans l’Aude et les Pyrénées-Atlantique.

L’origine du film

Déjà auteur de quatre livres, Gérard Poujade a souhaité réagir autrement et aborder une autre forme de communication : la vidéo, en partant interroger lui-même les habitants de sa commune. « Quand l’idée m’est venue, j’y ai pensé toute la nuit…et aujourd’hui le résultat est là : le documentaire est programmé dans une quinzaine de salles, s’enthousiasme-t-il. J’ai utilisé mon iphone, me suis formé au logiciel, acquis le matériel complémentaire et tout fait seul, excepté la musique, dont mon fils s’est chargé, il est dans le métier. » Page facebook ici. Trailer à découvrir ici.

Une exposition photo et un documentaire en 6 mois

Hyperactif, l’élu a dans le même temps réalisé une autre envie : mettre en avant les séquestrois dans une expo photo. Travailler avec un photographe de la commune était une évidence. Il a donc rencontré Welcome Zachée et le courant est tout de suite passé.

Tous les deux ont ensuite recruté méthodiquement 101 modèles, de 0 à 100 ans. Les contraintes pour les prises de vue étaient identiques : une lumière naturelle, le regard ailleurs, pas sur l’objectif, et un message à transmettre, qui accompagnerait la photo. « Mettre des gens en lumière, ça me parle, c’est mon métier, reconnaît Welcome. Mon but était de les mettre en confiance, et de trouver le moment où ils sont eux-mêmes ».  « Je les connais tous, ces gens sont beaux, s’exclame de son côté Gérard Poujade, prêt à raconter une anecdote sur chacun d’eux, et fier de dire que tout le conseil municipal a mis la main à la pâte pour que cette exposition ait lieu, mi-décembre. Elle n’aura duré qu’une journée, mais vous pourrez en avoir un aperçu sur le reportage de France 3 et un livre a été édité aux Editions Un autre Reg’Art. Pour la postérité !

« La vie en commune, la vie en commun » est diffusé

à l’Athanor – Albi

  • le 18 janvier à 20h30
  • le 19 janvier à 14h15
  • le 22 janvier à 18h15

à Imagin’Cinémas – Gaillac

  • le 27 janvier à 20h15

au Clap  Ciné – Carmaux

  • le 3 février à 20h30