Panier

La Chronique de Julien N°5

Julien aime les choux ! Les enfants pas toujours, mais il y a tant de variétés à proposer…et ils sont plein de bienfaits. Comme c’est le moment de les planter, focus sur ce légume de toutes les saisons….

Peu présent dans les potagers, le chou offre pourtant une variété incomparable de formes, de couleurs, de textures et de saveurs. Pommé, frisé, rave, fleur, de Bruxelles, chinois, brocoli ou romanesco, il se déguste cru ou cuit, et quasiment toute l’année. Il est cultivé dans nos régions depuis l’Antiquité en raison de ses nombreuses vertus nutritives. En effet, les choux contiennent des vitamines importantes dont la vitamine C, des sels minéraux et du soufre. Ces apports sont intéressants notamment en période hivernale où il reste un des rares légumes frais.

Culture

Les choux sont des plantes robustes qui apprécient les sols profonds, frais et bien amendés. Il est donc préférable d’avoir bien préparé sa planche de culture dès l’automne en apportant du fumier et du compost.

Globalement, les semis de choux sont relativement faciles à réussir. Préférez toutefois le semis en godet. A l’exception du chou-frisé et chou-navet qui se sèment en fin de printemps et le chou chinois en été, la période de semis pour le reste des variétés s’étend de février à avril (à l’abri). Vu que nous sommes déjà fin avril, mieux vaut acheter aujourd’hui des plants à repiquer chez un pépiniériste. Vous trouverez également des variétés de choux fleurs qui se sèment jusqu’en début d’automne.

Potager de choux cabus

Entretien

Les plants devront être arrosés et amendés régulièrement tout au long de leur croissance. Pour passer les étés secs et chauds, il est donc indispensable de procéder à un paillage dès la plantation (ou repiquage) pour maintenir un sol frais.

Un buttage peut être réalisé en cours de culture pour renforcer l’ancrage des plants.

Les principaux ennemis sont :

  • la piéride du chou dont sa chenille de couleur noire et jaune dévore les feuilles. En cas d’infestation, ramassez chenilles et œufs jaunes présents sous les feuilles et pulvérisez un insecticide naturel à base de bacillus thuringiensis ;
  • les altises, des petits coléoptères qui se posent sur les feuilles par temps chaud et sec. Vous les éloignerez en pulvérisant régulièrement de l’eau sur les feuilles ou en mettant un filet anti-insectes.
  • le puceron cendré (ou gris) qui suce la sève des tiges et des feuilles. Vous les éloignerez en pulvérisant un purin d’ortie.
  • les gastéropodes sont friands également de choux. Pour réduire l’infestation, adoptez un hérisson ou disposez autour des plants des petites pilules bleues à base de ferramol (utilisables en agriculture biologique) !

Piérides du chou

Récolte

Le chou-fleur, brocoli et romanesco sont à cueillir dès que la fleur arrive à maturité.

Pour les choux pommés, les choux-raves et choux-chinois, ils se conservent en pleine terre donc peuvent s’arracher au fur et à mesure des besoins. Les choux de Bruxelles ont besoin de gel pour développer leurs pommes tendres et savoureuses donc il est préférable de les conserver en terre et de les cueillir au gré des mûrissements et des envies.

Chou de Bruxelles

L’astuce de Julien : le chou comme plante d’ornement

Et pour ceux qui ne supportent vraiment pas le « goût soufré » du chou, vous pouvez toujours planter des variétés ornementales. Le chou ornemental au feuillage frisé et aux coloris éclatants est cultivé comme une annuelle (alors qu’il peut vivre 2 ans). Ces plantes s’intègrent parfaitement dans les massifs de fleurs d’automne et d’hiver puisqu’elles résistent trés bien aux températures négatives. Elles restent néanmoins comestibles pour les affamés…

Cette chronique vous est proposée par Julien, jardinier-paysagiste.

Crédit photos : Florent Lamontagne contact@photoslamontagne.com