Panier

Thierry, de tépè-Sudio, est un graphiste expérimenté fan de pop-up…

Aujourd’hui je vous présente Thierry, Thierry Pigeard, car gentiment, il a créé une carte de vœux pour les lecteurs de chouette ! Sans rien que je lui demande… Il est comme ça Thierry, quelqu’un de très sympa, généreux – il apporte souvent des viennoiseries au coworking – et très expérimenté dans son métier, le graphisme. Même s’il n’a pas démarré dans ce métier au départ…

Affiches, cartes, sites…

Thierry est né à Tours dans l’Indre -département 37 – pour ceux qui se souviennent encore des listes de départements qu’on apprenait à l’école ou sur les routes de France, quand on ne savait vraiment plus quoi faire sur la banquette arrière ! Et puis, il est parti à Valence, mais ça c’était après l’Ardèche…Et avant Montélimar, où il a passé 20 ans. Ah vous avez déjà le tournis ? Ben oui, il a pas mal bougé en France, Thierry. C’est qu’il est déjà grand-père, quoique toujours en activité.

Donc, reprenons, comment Thierry est-il devenu graphiste ? Après un BEP en Hôtellerie-restauration, il a démarré comme serveur, avant d’acheter son propre établissement… et de se reconvertir ! « A l’hôtel, j’étais souvent en contact avec des imprimeurs, des graphistes, des typographes… J’aimais ça », se rappelle Thierry qui a décidé de signer pour une formation au CFA de l’imprimerie  à Carpentras. Et voilà, depuis 30 ans, il met en page, dessine, crée des affiches, cartes, sites…. « Ce qui me passionne dans le métier, c’est qu’on fait toujours des pièces uniques, et ça demande d’être créatif… » Créatif et manuel, il l’était en fait déjà tout jeune : broderie, sculpture sur bois, maroquinerie… tout y passait !

Et pourquoi pas un livre ?

Aujourd’hui, au sein de sa structure tépè-Studio, il partage son temps entre le graphisme, et la formation : photoshop, wordpress, in design… 80% de son temps, il forme les autres désormais. Et n’oublie pas de profiter aussi de ses petits-enfants ! « Aujourd’hui, j’ai envie de développer l’illustration – les affiches, les cartes – et les pop-up en auto-édition, souligne Thierry. J’aimerai vendre ce que je conçois et fabrique. Et pourquoi pas créer un livre ? »

 

 

 

J’aime savoir d’où viennent les gens, ce qu’ils rêvaient de faire tout jeunes, les études qu’ils ont choisies et ce qu’ils font maintenant… C’est souvent très différent !

Maria, Rédactrice en chef de Chouette