Panier

Installé Route de Saint-Juéry, l’Aromate a bien évolué.

Grâce à Johanna et Hélène, l’épicerie bio albigeoise est devenue aussi restaurant, brocante, et plus encore.

Quand on dépose un enfant au Caussels, une adresse sympathique est tout indiquée pour éviter de faire un aller-retour et prendre du temps pour réfléchir, lire, écrire : l’Aromate ! On en a profité pour échanger avec Johanna Bralley, la cheffe du restaurant-épicerie-brocante qu’elle tient depuis six ans avec Hélène Hoizey. C’est à la fin de notre échange qu’elle me montre leur botte secrète, leur petit jardin d’aromates cultivés dans l’arrière-cour : menthe, thym, basilic… des belles courgettes aussi. « Ce que j’aime c’est cuisiner avec du goût et plein d’herbes, souligne Johanna. Valoriser les légumes. Aujourd’hui par exemple, au menu, c’était fallafel à la menthe et crème catalane au basilic. »

Leurs confitures et biscuits, bientôt des conserves ?

Créé en septembre 2020, ce lieu a bien évolué. Anciennement nommé « Le plus court chemin », c’était d’abord une épicerie – la première épicerie bio d’Albi. Johanna et Hélène ont rebasculé sur ce modèle pendant le confinement et ont même ajouté des objets de brocante. « C’est Hélène qui adore ça ! D’ailleurs, ici, tous les meubles ont été chinés, bricolés, rénovés », souligne la cheffe.

Johanna est originaire d’Albi, elle a fait l’école hôtelière de Mazamet puis est partie, notamment travailler à Londres… Puis est revenue « au pays » où elle a voulu créer son propre restaurant et travailler au maximum en local et le tout en bio. « Notre éthique fait que nous achetons en circuit court, faisons une cuisine sans gaspillage, et fabriquons notre compost. On ne le dit plus car tout cela va ensemble », souligne Johanna. Elles font leurs propres confitures et leurs biscuits, la prochaine étape est de faire des conserves de légume. C’est juste le temps qui manque !

Après le confinement, l’aromate avait cuisiné les repas pour les enfants de la Calandreta. Aujourd’hui, elles font beaucoup de vente à emporter. Elles s’adaptent, toujours. « Les clients ont adopté une nouvelle façon de consommer. On livre des repas aux entreprises, on fait beaucoup de vente à emporter et on loue notre salle à l’étage pour des séminaires ». C’est aussi une salle ouverte aux associations et qui accueillent les « bains de Gong » tous les mardis. L’Aromate a donc bien évolué. « C’est ce qui nous a sauvé », souffle la restauratrice.

A savoir : Restaurant ouvert que le midi du lundi au vendredi, sur place ou à emporter, 11 à 17€. Epicerie ouverte aussi le samedi. Livraison en entreprise, et activité traiteur.

Adresse : 32 avenue de Saint-Juéry, Albi

Site web  : http://laromaterestaurant.fr/